uiotz

 

là derrière les nuages je te vois apparaître

sur le bord du soir je te vois respirer

même sur les branches ennuyées

j’entrevois ton sourire

 

là derrière le jour je te vois voler

sur les doigts de la nuit tu me portes

ainsi l’aube arrive dans l’obscurité

et ton corps se glisse silencieux

 

la sur la lumière du matin je te vois

pour la première fois..

 

 

Gloria Antezana ©2014 de “Mon amant imaginaire”