présentation

Capture du 2014-05-21 09:43:29

peintre et poétesse suisse-chilienne

  • 1998 galerie la ruine à genève
  • 2006 galerie pinacothèque de genève
  • 2010 La vouivre de la corbière expo open air à  challex france «expo en ciel»
  • 2013 galerie pinacothèque de genève «entre bois et ciel»
  • 2014 galerie l’art dans l’ r genève
  • 2016 galerie Karinne Art & esthétique collective d’art genève

 

ma peinture est née sous la table des mes parents au chili, j’avais 5 ans…

je dessinais de hommes morts sur des feuilles dans un grand livre de comptabilité de mon grand-père pharmacien,

après la vie m’a portée à vivre entre deux cultures la suisse et celle de l’Amérique latine, je suis une peintre brut et figuratif onirique, je touche à un certain pop art, bien que je déteste tout des académismes et des titres d’études, j’ai fait quelques écoles, mais je préfère plus parler de la poétique de mes œuvres que des accumulations de titres qui ne m’ont rien apporté dans ma vie ni dans ma peinture, car ce qu’il y a de plus précieux pour moi c’est l’émotion et il m’a été donné de la rencontrer déjà au travers de la poésie tout le long de ma vie sur des sentiers autres que ceux des académies…

je dirais donc que je suis diplômée de l’école de la solitude avec mention et que j’ai eu une maîtrise en arts appliqués concernant la pauvreté et la tristesse, j’ai un master en débrouillage pictural et j’ai obtenu un doctorat en observation et étalage de la couleur vorace. en passant par l’obstination de la respiration.

j’ai reçu une formation brut à travers l’école supérieure de la misogynie et de la maltraitance de mon enfance, je suis devenue maître en simulation de la joie et j’ai peint l’amour pour la première fois lorsque j’ai vu mon fils apparaître derrière mon ventre…

malgré mes efforts pour devenir maître ninja en arts périlleux, j’ai quand même survécu à mes parents, à une dictature, à l’exil,  et j’ai assuré une maternité et en passant par la maladie, tout en restant souriante…